Prochain créneau disponible
15:00 28/01/2021
Vous pourrez venir chercher votre commande à partir de cette heure
Menu

Le Bio local d’Ile-de-France a la pêche !

En 2019, au niveau national, plus de 9 français sur 10 déclaraient consommer des produits bio au moins une fois par mois. Et 14 % toutes les semaines ! La production bio a, quant à elle, doublé en 5 ans, sa plus forte progression enregistrée jusqu’à présent. 💪

Dans son édition 2020, l’Observatoire régional de l’Agriculture Biologique d’Ile-de-France a publié ses derniers chiffres à fin 2019. Dans le peloton de tête des régions, l’Ile-de-France arrive en 2e position en terme de croissance des surfaces cultivées en bio J.

TITIBIO vous décrypte les grandes tendances du bio francilien qui poursuit son développement et permet l’accès aux produits Bio pour le plus grand nombre 😍

89 nouvelles fermes franciliennes bio

L’Ile-de-France affiche la 2e meilleure croissance de France derrière l’Outre Mer en terme de surfaces cultivées en bio. Ainsi, en 2019, 89 nouvelles fermes (21 créations et 68 conversions) se sont engagées dans l’Agriculture biologique soit 3 970 hectares supplémentaires. Du jamais vu depuis plus de 20 ans !

Au total, 447 exploitations agricoles sont certifiées Agriculture Biologique. Cela représente 9,4 % des exploitations franciliennes et 4,2 % de la surface agricole totale de l’Ile-de-France.

Ces nouvelles surfaces agricoles sont majoritairement dédiées aux légumes et aux grandes cultures : les céréales (blé, orge, maïs…), les oléagineux (soja, colza, tournesol…) et les protéagineux (lupin, pois…).

En terme de répartition géographique, 40 % des nouvelles fermes biologiques se sont implantées en Seine-et-Marne (77), puis viennent les départements de l’Essonne et des Yvelines. Mais tous les départements franciliens ont vu leur surface agricole utile augmenter.

Le bio porté par les évolutions législatives

Outre le comportement des consommateurs qui se tournent de plus en plus vers les circuits courts et les produits de qualité, la croissance des productions issues de l’agriculture biologique est aussi le résultat des évolutions législatives récentes.

En instaurant un minimum de 20 % de produits bio et un repas végétarien dans la restauration collective, dont les cantines scolaires sont les principales concernées, la loi EGALIM (issue des Etats Généraux de l’Alimentation) accroît positivement les perspectives de débouchés pour les acteurs de la filière alimentaire biologique locale.

Autre fait majeur début 2020, une nouvelle indication géographique protégée « IGP Vin d’Ile-de-France » reconnait désormais la qualité des vignes d’Ile-de-France. Les coteaux de Suresnes-Mont-Valérien font désormais partie de cette appellation. Cette reconnaissance a ainsi permis l’installation des 7 premiers exploitants viticoles franciliens !

Des agriculteurs bio locaux de plus en plus jeunes

Au niveau démographique, l’âge moyen des agriculteurs et agricultrices bio franciliens ne cesse de baisser depuis 5 ans. Ainsi, 30 % a moins de 40 ans contre 17 % tout mode de production confondu (bio et conventionnel).

En revanche, 22 % des agriculteurs engagés en Bio ont plus de 55 ans. Or ces derniers détiennent 19 % des fermes bio franciliennes et près de 23 % de la SAU. La transmission des fermes bio franciliennes reste aujourd’hui l’un des principaux enjeux des années à venir.

Sources :
GAB  idf, Observatoire de l’Agriculture Biologique en île-de-France, données au 31/12/2019.
Pour plus d’info : https://www.bioiledefrance.fr/documents/2020-observatoire-production-vf-web.pdf
https://agriculture.gouv.fr/

Votre panier
(Frais de livraison inclus*)
0,00 €
0 articles
Livraison offerte à partir de 90 €

Vous n'habitez pas sur notre zone de livraison mais sur une autre commune limitrophe de Rueil-Malmaison

Contactez-nousnous ferons notre possible pour vous proposer une solution si nos moyens de livraison le permettent